Année du Serpent 1941, 1953, 1965, 1977, 1989, 2001, 2013, 2025

SERPENT d'Eau 2013 (du 10/02/13 au 30/01/14) et 1953

Vous êtes très sensible à toute perturbation et toute ambiance conflictuelle. Dans votre vie, vous recherchez avant tout l'équilibre, la paix et l'harmonie. Ce sont pour vous les conditions indispensables à l'épanouissement de votre personnalité et de votre survie.

Vous êtes à l'écoute de chacun, autant que vous le pouvez, sans laisser déborder par les revendications ou les exigences de ceux qui vous entourent. Vous vous défiez des affirmations trop catégoriques, au moins autant que des passions partisanes. Votre idéal est d'arriver à créer en vous et autour de vous cet équilibre du juste milieu, ce qui vous paraît la chose la plus essentielle au monde. Cette recherche d'équilibre et d'harmonie prônée et pratiquée par les natifs du Serpent peut être un facteur de progrès. Mais cette recherche vous conduit généralement à un défaut majeur, à savoir l'hésitation. En effet, vous éprouvez souvent beaucoup de difficulté à vous décider..

De tous les Serpents, le Serpent d'Eau semble être le plus sérieux, le plus sévère, le plus austère. S'il a tendance à juger les autres, c'est d'abord parce qu'il se juge lui-même impitoyablement. Il ne se pardonne jamais la moindre faute, la moindre erreur qu'il a commise, et s'accorde rarement le bénéfice des circonstances atténuantes. Il résulte de son attitude intransigeante une tension permanente qui empêche ou complique son adaptation sociale. On le dit volontiers revêche ou même antisocial. Pourtant c'est un être foncièrement charmant qui sait rire dans les rares moments où il est en paix avec sa conscience.

Il n'y a pas lieu de croire que le natif est une personne peu humaine. En réalité, il possède de très belles qualités, ce qui d'ailleurs le sauve de la ruine. Et puis c'est un grand amoureux de l'équité et de la justice. Il a aussi un cœur tendre, et ne refuse jamais une faveur qu'on lui demande. On le trouve presque toujours engagé dans quelque travail bénévole.

Doué d'une sensibilité exacerbée, ce Serpent est plus philosophe que tous ses congénères. Tout ce qui relève de la spéculation le passionne. Mais ce n'est pas un chercheur calme et intrépide; c'est plutôt un anxieux, un angoissé, qui veut percer les secrets de l'Au-delà sans jamais y parvenir. A ce titre, tout comme son frère le Serpent de Métal, il éprouve une irrésistible fascination pour l'inconnu.